Aston Martin Bulldog

Le design de la Bulldog fait qu’aujourd’hui encore, c’est l’une des voitures les plus étonnantes qui soit. Et elle l’était encore plus lorsqu’elle a fait son apparition dans les années 1970 ! À une époque où surfaces planes et silhouettes anguleuses constituaient le summum de la mode automobile, la Bulldog était en effet à l’opposé des lignes fluides et dynamiques qu’on associe aux Aston Martin modernes.

aston martin bulldog

Concept-car qui devait donner naissance à une toute nouvelle supercar produite en plusieurs exemplaires, elle a été dévoilée en 1979. Sa silhouette avait été dessinée par William Towns, le concepteur de l’Aston Martin Lagonda de 1974 dont l’allure était gentiment qualifiée de « non conformiste » par les critiques. La Bulldog, elle, ne ressemblait à aucune autre.

Avec ses portes papillon et sa finition argentée à deux tons, on ne pouvait que la comparer à la DeLorean DMC-12, présentée à la même époque. D’autres détails étaient inhabituels, notamment les 5 phares placés au centre, depuis l’avant de la voiture et jusqu’au milieu du capot. La Bulldog était aussi extrêmement basse, son toit situé à 1,1 mètre du sol seulement. Les lignes anguleuses de l’extérieur se poursuivaient dans l’habitacle tout en cuir brun et moquette, équipé d’instruments numériques dernier cri et d’un moniteur permettant d’observer la vue arrière.

aston martin bulldog

La Bulldog n’était pas une plaisanterie, et sa vitesse maximale a été enregistrée à 307 km/h. Certains ont affirmé qu’elle pouvait aller bien plus vite, mais cela n’a jamais été démontré. Construite en série, elle aurait pu s’attaquer aux records de vitesse, mais malheureusement elle n’a jamais été produite, et le seul prototype qui existe témoignait simplement des ambitions de son constructeur. On dit qu’il a été vendu à 200000 dollars et a passé un certain temps en Amérique. On ne sait où il se trouve aujourd’hui.

Retrouvez notre collection des plus belles voitures.

Vous aimerez aussi...