Chrysler 300C SRT8

Contrairement à ce que l’on pourrait penser de prime abord, la 300C de Chrysler n’est pas une interprétation néo-rétro d’un modèle classique tel que la Mustang ou la Camaro. Cela dit, elle évoque incontestablement les puissantes berlines américaines d’autrefois. Sa ceinture de caisse haute, ses boucliers incurvés et ses grandes roues dégagent une impression de puissance et de solidité. Sa calandre chromée massive est révélatrice de ce qu’elle dissimule. L’habitacle, revêtu de matériaux de qualité, est simple, mais élégant. Certains éléments mécaniques sont issus du partenariat entre Chrysler et Daimler (Mercedes), mais la voiture reste américaine dans le sens où elle est à propulsion et est équipée d’un puissant V8 Hemi. Une manière d’assurer la continuité : c’était déjà un Hemi qui propulsait la Chrysler 300 des années 1950, ainsi que des muscle cars telles que la Dodge Charger et la Plymouth Barracuda ! Le moteur est certes différent, mais son nom touche une corde sensible chez tous les amateurs.

Le nouvel Hemi, avec sa cylindrée de 5 700 cm3 et ses 340 chevaux, permet à la voiture de passer de 0 à 97 km/h en 5,6 secondes. Chrysler a confié la 300C à son équipe SRT (Street and Racing Technology) : celle-ci se compose d’amateurs de bolides qui, au sein de Chrysler, créent les voitures qu’ils aimeraient conduire. Le V8 standard a été logiquement abandonné au profit d’un moteur de 6100 cm3 réalésé délivrant 425 chevaux. Un nouveau V8 est sorti en 2012, avec une cylindrée de 6 400 cm3 et une puissance de 465 chevaux. Cette voiture relève sans problème le défi face aux berlines européennes : des ajustements de la suspension ont permis d’abaisser et de rigidifier son châssis, de sorte que la SRT8 présente un bon équilibre poids/puissance. Le système de contrôle de stabilité permet en outre aux amateurs de dérapages de s’amuser si le besoin s’en faisait sentir. Bref, une petite merveille pour tous les amateurs de conduite sportive…

Vous aimerez aussi...