Ferrari 328

La 328 est l’histoire d’une parfaite success story automobile. Ferrari a construit 7400 modèles de sa 328 jusqu’en 1989 (année qui a marqué son remplacement par la 348). La GTS, au toit amovible, était presque quatre fois plus populaire que la GTB. La 328 représentait alors le plus gros succès commercial du constructeur italien et elle demeure d’ailleurs très recherchée aujourd’hui encore : certains exemplaires en bonne condition ont récemment atteint des prix compris entre 60000 et 80000 dollars !

Ferrari 328

Pour ce modèle, Ferrari s’est tourné, une fois de plus, vers Pininfarina qui avait déjà dessiné la carrosserie de la Testarossa. On pouvait difficilement attendre mieux du concepteur italien car toutes les voitures ne peuvent être extraordinaires, mais Ferrari devait remplacer sa 308 par un modèle haut de gamme, baptisé 328 : « 32 » en référence à la taille du moteur de 3,2 litres (3185 cm3) et « 8 » pour le nombre de cylindres.

Ferrari 328

Comme la 308, la 328 était déclinée en deux versions, la GTB et la GTS. La Gran Turismo Berlinetta était dotée d’un toit fixe, la Gran Turismo Spyder d’un toit amovible. Pourvues d’un habitacle plus spacieux et luxueux que la 308, toutes deux la dépassaient aussi en termes de performances, tenue de route et conception. La 328 était légèrement plus haute que la 308 mais sa silhouette était si effilée et aplatie qu’elle semblait plus petite et plus rapide. Une fois encore, Pininfarina avait créé un classique.

En 1986, Ferrari a construit deux versions spéciales de la voiture, la GTB Turbo et la GT5 Turbo, conçues pour le marché italien, de sorte que les moteurs ont été ramenés à moins de 2 litres pour bénéficier d’une TVA moins élevée. Toutefois, grâce au turbo, les niveaux de performance demeuraient presque intacts.
Ferrari 328

Ce site est le guide des plus belles voitures.

Vous aimerez aussi...