Maserati Merak

La Maserati Merak est l’une des plus belles voitures italiennes, nommée après un vent, qui représente le design italien des années 1970. Sans être la plus illustre des supercars, la Merak a connu un beau succès à son époque. Le nom que Maserati a choisi au début des années 1970 pour sa nouvelle voiture de sport était celui d’un vent soufflant sur l’Adriatique : le Merak. Il s’agissait d’une version moins luxueuse de la Bora qui devait concurrencer d’autres supercars de l’époque comme la Dino 246 de Ferrari et l’Urraco de Lamborghini. Et bien qu’inférieure aux Lamborghini et Ferrari en termes de performances, la Merak a tout de même été produite jusqu’en 1982, signe de son succès. L’élégant coupé conçu par Giorgetto Giugiaro était équipé d’un nouveau V6 à deux doubles arbres à cames en tête et disposait ainsi de plus d’espace intérieur que la Bora, mue par un V8. L’habitacle était assez grand pour abriter deux petits sièges arrière et la voiture généralement plus légère et mieux équilibrée. Grâce à son centre de gravité plus bas, la Merak se maniait mieux.




Maserati appartenait alors à Citroën et les deux constructeurs avaient un certain nombre de pièces essentielles en commun. Le tableau de bord des premières Merak était aussi celui de la SM, tout comme les freins, l’embrayage, les phares et certains éléments de la suspension. Quand Citroën a vendu Maserati à De Tomaso en 1975, les pièces du constructeur français ont été abandonnées dans la Merak. En 1976, la version SS de cette dernière a été lancée : elle affichait 220 chevaux et son poids avait été réduit pour améliorer ses performances. Pour éviter les taxes que le gouvernement italien prélevait sur les plus puissantes cylindrées, Maserati proposait aussi un modèle de 2 000 cm3 et 170 chevaux, la Merak 2000GT. Top Gear, le mythique programme télévisé de la BBC, a acquis pour seulement 11 000 dollars une Merak dans le cadre de son « challenge de supercars italiennes ». C’est sans conteste, l’une des plus belles voitures du monde.

Vous aimerez aussi...