Mercedes 280 SE

La 280SE 3,5 remporte toujours, aujourd’hui encore, un grand succès dans les ventes aux enchères. C’est que ce modèle est particulièrement convoité, tant pour ses qualités intrinsèques que pour sa rareté. Avec sa carrosserie au modernisme subtil et son moteur dernier cri, la 280SE possédait dès sa sortie tous les atouts pour séduire les riches amateurs. Le premier V8 du constructeur alliait en effet régularité et performance sportive. D’une puissance accrue de 25 %, il était présenté comme « le moteur de l’avenir » grâce à son injection électronique et à son allumage transistorisé. La 280SE était également équipée d’une suspension indépendante (mais pas pneumatique), d’une transmission automatique à 4 vitesses et de freins à disque sur les 4 roues, éléments qui permettaient une conduite raffinée et équilibrée. La 280SE était déclinée en coupé et en cabriolet. La silhouette simple de la 280SE a bien vieilli.




L’ancienne calandre verticale de Mercedes avait ici été remplacée par une forme plus basse et horizontale, permettant d’abaisser le capot et d’affiner la silhouette. C’était la première Mercedes dotée de lames de caoutchouc le long des pare-chocs. Les ailerons arrière des premiers modèles avaient été remplacés par de simples courbes cependant qu’on avait conservé les doubles phares à l’avant. La silhouette du coupé était classique : une longue carrosserie à 2 portes rehaussée de chrome, avec des fenêtres latérales sans montant et une vitre arrière panoramique. L’intérieur était un chef-d’œuvre de cuir, de chrome et de bois. Comme la décapotable, le coupé offrait un agencement pratique avec quatre sièges complets et un grand coffre. Les coupés et les décapotables sont évidemment très recherchés par les collectionneurs, mais moins de 5 000 modèles ayant été produits pendant deux ans seulement, le prix de ces voitures d’occasion demeure astronomique. La Mercedes 280 SE reste l’une des plus belles voitures du monde.

Mercedes 280 se

Vous aimerez aussi...