Alfa Romeo Spider

La nouvelle Spider d’Alfa Romeo était une voiture culte depuis les années 1960, mais elle a tout de même évolué avec le temps, à l’instar de l’histoire automobile en général, et s’est de fait modernisée au début des années 1980. Pininfarina (encore lui !) dessinait encore cette voiture pour Alfa Romeo. Sa version « rafraîchie », aux roues motrices arrière, était représentative du style de l’époque avec ses pare-chocs en caoutchouc débordant sur les côtés et son spoiler arrière, toujours en caoutchouc. Les carburateurs du moteur avaient été remplacés par des systèmes à injection Bosch et la fiabilité s’était nettement améliorée, contrairement aux performances.

Malgré toutes ces nouveautés, la Spider demeurait fidèle à son image : c’était un roadster élégant au moteur Twin Cam grondeur, au volant bordé de bois et à la boîte manuelle précise, à 5 rapports. Son maniement était agréable et sa silhouette fleurait bon la Côte d’Azur.

L’introduction d’un modèle Graduate (le « lauréat », en français) ne l’a cependant pas aidée. Ce n’était qu’un mauvais coup publicitaire qui tentait d’exploiter la brève célébrité dont avait joui la voiture en apparaissant dans le film éponyme de 1967 (avec Dustin Hoffman en vedette). La Graduate Spider était un modèle d’entrée de gamme aux sièges en vinyle, aux vitres manuelles et aux jantes en acier. Les puristes se sont en outre étranglés en voyant que l’on pouvait obtenir un kit comprenant jupes latérales et pare-chocs en plastique, pour conférer à la Spider une allure plus aérodynamique !

Dès le début des années 1990, cette voiture avait fait son temps et n’était que rarement aperçue ou évoquée. Alfa Romeo savait qu’il était temps de la réinventer de toutes pièces, et, fort heureusement, c’est ce qu’a fait le constructeur italien. Et avec talent, pour ne rien gâcher !

Cette voiture fait partie des plus belles voitures.

Vous aimerez aussi...