BMW 3.0 CSL

La BMW 3.0 CSL avait tout d’une championne, et le palmarès qui a été le sien dans les années 1970 en est la preuve. Conçue pour la compétition, elle était cependant aussi et surtout destinée à concurrencer une rivale redoutable : la Ford Capri. Développée à partir des modèles CS et CSI, la CSL était un coupé sportif et léger grâce à sa carrosserie en acier fin, à ses vitres latérales en Plexiglas (et non en verre), et à son insonorisation. Ses portières, son capot et son coffre étaient en aluminium. La CSL était dépourvue d’accessoires superflus telles la direction assistée ou les vitres à commande électrique. Pour qu’elle soit homologuée comme voiture de course, BMW a dû en construire 1000 modèles qui n’étaient tout d’abord disponibles qu’en blanc Chamonix et en gris argenté Polaris.




La 3.0 CSL avait été mise au point par un département spécial qui serait finalement baptisé BMW Motosport GmbH. Bien que le nom de ce modèle ne soit pas accompagné d’un M, on considère souvent que c’était le premier de la série sportive mythique dont il arbore d’ailleurs les bandes tricolores. La voiture a été construite en collaboration avec Karmann à Osnabrück, en Allemagne. Les versions finales, dotées d’éléments aérodynamiques produisant une immense portance, lui ont valu son surnom de « batmobile ». Elles comprenaient un becquet et des ailerons arrière qui étaient fournis mais non installés à l’usine car ces accessoires étaient alors interdits sur les routes allemandes. Hans Stuck et Dieter Quester ont compté parmi les nombreux pilotes célèbres à concourir au volant de la 3.0 CSL, avec beaucoup de succès puisque celle-ci a remporté le Championnat européen des voitures de tourisme tous les ans entre 1973 et 1979, à l’exception de 1974, année qui a vu Ford s’emparer du titre.

Vous aimerez aussi...