Devon GTX

Le monde des supercars est toujours un peu mystérieux. Certaines rencontrent un succès monstre, en dépit de performances moyennes. Et d’autres, excellentes, sont boudées par le public. La Devon GTX est une supercar créée par l’entrepreneur américain Scott Devon et le designer suédois Daniel Paulin. Pour sa 2 places haut de gamme et ultraperformante, le premier a commandé au second une carrosserie pleine d’allure. Ce dernier a imaginé un hybride de sportives classiques et de voitures de science-fiction : les porte-à-faux sont réduits au minimum, les portières s’ouvrent par le haut, et le pourtour des roues arbore une couleur distincte. À l’intérieur, le minimalisme prévaut. Les sièges sont légers comme de la fibre et tendus de cuir noir et blanc, et le tableau de bord électronique est très dépouillé. La boîte manuelle à 6 rapports se contrôle avec un levier de vitesses des années 1970 surmonté d’une poignée blanche, le tout sortant du tunnel de transmission centrale.




La qualité de la carrosserie en fibre de carbone est digne d’un avion de chasse. Montée sur un châssis en acier, elle s’appuie sur un moteur de Dodge Viper pour propulser les roues arrière. La suspension indépendante a un système d’amortissement ; les freins, les pneus et les roues sont tous de haut niveau. Le pilote Justin Bell a été mis à contribution pour peaufiner les réglages. Avec de telles caractéristiques, les performances sont stupéfiantes. Tout comme le prix, au passage : environ 500 000 dollars. Un « package racing » encore plus rapide est même disponible pour 24000 dollars de plus. Lors de sa sortie, Devon promettait le moteur atmosphérique le plus puissant du marché. Et ile ne mentait pas : la voiture a battu le record de vitesse au tour sur les circuits deWillow Springs et Laguna Seca. En revanche, côté affaires, son départ a été désastreux. Seulement deux voitures ont été construites…

Vous aimerez aussi...