Cadillac Series 62

Cadillac, marque emblématique américaine a écrit ses lettres de noblesses dans les années 1940 à 1960, et notamment avec la Séries 62 de 1949. Les ventes de Cadillac, y compris celles de la très populaire Series 62, furent décevantes en 1948. Les concepteurs avaient ajouté à leur modèle des ailerons à l’arrière mais cela n’empêcha pas les ventes de chuter. La situation changea radicalement l’année suivante. Le design fut encore légèrement modifie, mais c’est son nouveau moteurV8 léger, permettant à la voiture d’atteindre une vitesse de 160 km/h, qui impressionna le plus le public. Les clients revinrent en masse et les ventes augmentèrent de plus de 50 %. Cadillac était tire d’affaire, et son moteur était si performant qu’on continua de l’utiliser pendant 18 ans.




Cadillac fit également sensation en lançant en 1949 une nouvelle variante de la Series 62 : un modèle décapotable « hard-top » (à toit rigide), le Coupe de Ville. Ce modèle coûtait 3 497 dollars, soit 55 de plus que la décapotable « soft-top » (à toit flexible), et bien que la version « soft-top » se soit bien mieux vendue la première année, Cadillac tenait la une formule gagnante : les ventes de la « hard-top » augmentèrent fortement les années suivantes. De nos jours, les modèles en bon état sont proposés à la vente à plus de 100000 dollars. Cette voiture n’était pas réellement un «coupe de ville›› au sens strict du terme. Le terme français « coupe de ville » désignait une voiture de ville coupée en deux, avec une séparation entre le chauffeur et les passagers à l’arrière. Cette version de 1949 américanisée ne comportait pas de séparation, mais on y trouvait un téléphone dans la boîte à gants. Les services de téléphonie mobile existent depuis 1946, date du premier appel passe depuis une voiture grâce au Mobile Telephone Service (MITS) révolutionnaire de Bell. En conclusion, notons que la Cadillac Series 62 est l’une des plus belles voitures du monde.

Vous aimerez aussi...