Chevrolet Chevelle SS

Tous les cinéphiles et amateurs de belles mécaniques vous le diront : Génération rebelle, un film de 1993, est l’un des meilleurs films automobiles de tous les temps. Il rend hommage aux Dodge, aux Ford, aux Pontiac et aux Chevrolet de temps révolus. Et notamment, dans le cas de ce dernier constructeur, à la fabuleuse Chevelle SS. Le personnage joué par Matthew McConaughey, David Wooderson, conduit en effet un modèle de 1970 qu’il a affectueusement surnommé Biscotte. Et il n’est pas étonnant que l’un des personnages du film en ait conduit une : la Chevelle SS était en effet l’une des muscle cars de série les plus puissantes jamais construites. Elle a été présentée au public pour la première fois en 1964. Ce devait être une voiture déclinée en différents modèles, depuis la familiale et le break jusqu’à la muscle car : la SS.




Cette gamme a constitué l’un des plus grands succès commerciaux de Chevroiet, plus de 76 800 exemplaires de la Chevelle SS étant produits en 1964. En 1968, les diverses versions ont été redessinées et pourvues d’un arrière plus court et d’une partie avant plus longue pour leur donner l’aspect de voitures à hayon, mais les ventes ont tout de même chuté à 57 600 exemplaires. Elles ont encore baissé de quelques milliers en 1970 bien que les modèles construits cette année-là aient compté parmi les meilleurs et les plus puissants de tous les temps. C’était aussi le chant du cygne des muscle cars. Après l’exaltation de la liberté de la décennie précédente, les années 1970 annonçaient la naissance de mouvements soucieux de sécurité et de santé. On a alors réduit la puissance des moteurs des muscle cars, et les ventes de ces dernières ont décliné. En 1972, seuls 5 333 modèles de Chevelle SS ont été construits. David Wooderson avait acheté l’un des derniers. Cette Chevrolet Chevelle SS est l’une des plus belles voitures du monde.

Vous aimerez aussi...