Ford Mustang GT500

Dans l’esprit des cinéphiles, la Mustang GT500 est à jamais indissociable de Steve McQueen. Pourtant, cette voiture extraordinaire aurait trouvé le succès même si Steve McQueen n’en avait pas malmené un modèle dans les rues de San Francisco dans Bullit, film sorti en 1968. A l’origine, Carroll Shelby, un préparateur de voitures de course, avait demandé à Chevrolet de lui fournir plusieurs moteurs. Le constructeur automobile ayant refusé, Shelby s’est donc tourné vers Ford, nouant une relation qui a perduré jusqu’à son décès. Quand Ford désirait donner un petit plus à ses voitures, le constructeur faisait appel à Shelby. Ayant travaillé sur les Mustang dès le début des années 1960, ce dernier a légèrement changé de stratégie pour le modèle de 1967. Avant cela, il avait transformé la Mustang en voiture de course explosive, mais inadaptée à la conduite sur route.



Dans le cas de la GT500, ironiquement, il a rendu la voiture plus civilisée… en l’équipant d’un moteur plus puissant ! Comme le modèle courant venait en effet d’être redessiné pour pouvoir abriter de gros moteurs, Shelby est parvenu à y insérer un V8 « Police Interceptor » 428, qu’il a accompagné de deux carburateurs à quatre corps et d’un collecteur d’admission qui lui permettait de développer 355 chevaux. La 500 bénéficiait d’un vrai habitacle avec climatisation et direction assistée. En 2008, pour les 40 ans du film, Ford a mis en vente une édition spéciale de sa Mustang actuelle, baptisée Bullitt Special Edition. Elle offre plusieurs hautes performances et son pot d’échappement a été calibré afin de produire le même son que la voiture de McQueen ! Ford ne pouvait évidemment pas promettre que celui qui la conduirait deviendrait aussi séduisant que l’acteur, mais il pouvait s’assurer qu’il se sentirait comme Steve McQueen en la conduisant !

Vous aimerez aussi...