Chevrolet Impala 1959

La Chevrolet Impala de 1959 est l’une des plus belles voitures du monde, représentative des « Sixties » avec ses grandes ailes arrières. En effet, l’arrière de la Chevrolet lmpala 1959 était des plus remarquables. Bien que le modèle ait été introduit l’année précédente, la version de 1959 avait été revue et corrigée au point de devenir un véritable classique du design. L’un des changements consistait en l’introduction de deux imposants feux arrière en forme de goutte de chaque côté, placés sous des ailettes incurvées rappelant des sourcils. À son lancement en 1958, l’lmpala (nommée en référence à une antilope africaine) arborait de chaque côté trois petits feux arrière alignés au lieu d’un gros. Son look était spectaculaire, mais pas autant que la version de l’année suivante. Etrangement, Chevrolet revint en 1960 à un style plus classique pour ses feux arrière. Bien lui en prit car en l’espace de cinq ans, l’Impala devint la voiture la plus vendue aux Etats-Unis.




L’lmpala de 1959 avait été dessinée par Harley Earl, qui conçut plusieurs superbes voitures américaines. Ce fut sa dernière création pour la société. Sur le point de prendre sa retraite, il fit une fin de carrière retentissante avec cette voiture, surnommée « la sauvage » par ses admirateurs et affublée d’innombrables noms d’oiseaux par ses détracteurs. Selon Ed Cole, l’ingénieur en chef de Chevrolet, l’lmpala représentait une tentative de produire « une voiture de prestige à la portée de l’Américain moyen ». L’apparence l’emportait donc sur la puissance. Le modèle de base avait une vitesse de pointe assez modeste, mais Earl avait conçu la voiture de manière à permettre aux clients de commander des moteurs plus puissants s’ils le désiraient. De nos jours, l’lmpala reste une valeur sûre pour ceux qui voudraient une occasion qui prendra de la valeur, car la Chevrolet Impala est l’une des plus belles voitures du monde.

Vous aimerez aussi...