Ferrari Mondial Cabriolet

La Mondial Cabriolet de Ferrari fait partie des rares ratés du célèbre constructeur. Du fait de son manque de puissance et de fiabilité, elle a rejoint le palmarès des pires voitures de tous les temps établi par le magazine Time. Son système électronique, notamment, à base de transistors, était notoirement problématique. Toutefois, il est à remarquer que c’est aussi l’une des Ferrari les plus abordables. Le Mondial coupé 2 + 2 à 2 portes dessiné par Pininfarina a été lancé en 1980. Il avait été baptisé en hommage aux courses du Mondial 500 des années 1950. Ferrari a dévoilé en 1984 sa version cabriolet, principalement destinée au marché américain. Pour la petite histoire, c’est la seule décapotable à 4 places et moteur central jamais produite en grand nombre ! Elle avait été obtenue simplement en éliminant le toit du coupé.




Jolie, elle s’avérait idéale pour parcourir lentement les boulevards ensoleillés. Comme le coupé, le cabriolet était doté d’un châssis en acier tubulaire et d’une suspension entièrement indépendante. Son moteur V8 était disponible en diverses cylindrées et développait jusqu’à 300 chevaux. Les deux sièges arrière du coupé avaient été conservés mais aussi rapprochés, et s’avéraient si étroits qu’ils ne convenaient qu’à des enfants. La Mondial Cabriolet constituait la première Ferrari décapotable depuis la Daytona des années 1970. Bien qu’offrant un excellent maniement, ce n’était pas, de l’avis général, une voiture destinée aux vrais passionnés de conduite. « Parmi les connaisseurs de Ferrari, a déclaré le magazine Road&Track à la suite d’essais sur route en 1990, certains considèrent que la Mondial Cabriolet est une concession à notre époque. Selon d’autres, c’est la voiture la plus utile qu’ait jamais produite Maranello. » Si la Mondial Cabriolet n’a pas fait l’unanimité, elle a su cependant plaire à un certain public. La Ferrari Mondial cabriolet reste l’une des plus belles voitures du monde.

Vous aimerez aussi...