Mercury Cougar

Un chiffre permet de résumer le succès incroyable de la Cougar : 35. Ford a lancé sa Mercury Cougar en 1967 et la voiture a été produite, sous ses diverses incarnations, pendant 35 ans. C’est tout simplement l’une des plus grandes réussites commerciales du constructeur. Ce succès fut notamment possible grâce à une campagne publicitaire particulièrement réussie où l’on voyait un puma (ou couguar) assis sur le capot. L’animal était synonyme de puissance, de rapidité et de beauté, caractéristiques qui s’appliquaient toutes à la voiture. Une vaste gamme de Cougar a été proposée au fil des années suivantes, toutes ces déclinaisons jouissant d’une certaine classe grâce à leur nom. La première génération, dont certains modèles abritaient un immense 7000 cm3, a été proposée jusqu’en 1970.




Ce moteur était proposé en option sur les voitures de la deuxième génération, jusqu’en 1973, puis la Cougar est devenue plus puissante en 1974 avec un 7 500 cm3, toujours en option. Ce sera le moteur le plus puissant jamais installé sous le capot d’une Cougar, car la mode des muscle cars a vite commencé à décliner face aux règles de sécurité toujours plus strictes du gouvernement américain et au prix croissant de l’essence. Une Mercury Cougar décapotable de 1969 a eu son heure de gloire sur le grand écran. Dans Au service secret de Sa Majesté, film de James Bond, Diana Rigg conduisait un modèle rouge vif. Les spectateurs attentifs peuvent aussi en voir un dans 48 heures (1982), The Blues Brothers (1980) et Génération rebelle (1993) — bien qu’il soit difficile de citer une voiture qui n’apparaisse pas dans ce dernier film. Sur le petit écran, on a aperçu la Mercury Cougar dans diverses séries, depuis Les Règles de l’art (1986-1994) jusqu’à Hooker (1982-1986) et Seinfeld (1989-1998).
En 2002, son image étant jugée éculée, la série a été abandonnée.

Vous aimerez aussi...