Porsche 356B

La Porsche 356B est l’une des plus belles voitures du monde. Elle est emblématique de la marque allemande. Quand Porsche entama sa première année complète de production en 1950, la 356 n’était guère qu’une Coccinelle Volkswagen modifiée, dissimulée sous une carrosserie sportive faite main. Mais Porsche ne cessa de revoir sa copie au fil des quinze années suivantes. Jusqu’en 1956, Porsche avait vendu une version ouverte très dépouillée de la 356, baptisée Speedster. Vers la fin des années 1950, cependant, le lucratif marché américain était en quête de confort et de raffinement. La nouvelle Porsche 356B fut lancée lors du Salon de l’automobile de Francfort de 1959 avec une partie avant relookée, une direction et des freins améliorés et quelques équipements de confort supplémentaires pour les passagers. La version Speedster fut rayée de la gamme au profit d’un cabriolet mieux garni avec une carrosserie conçue sur mesure.




La « Damen », la nouvelle version d’entrée de gamme de 60 chevaux, aurait pu faire l’affaire, mais l’envie qu’avait Porsche de briller sur les circuits lui inspira des versions bien plus puissantes de la 356B. La plus impressionnante était la fabuleuse Carrera 2 (ainsi nommée à cause de son moteur 2 litres), qui allait devenir la 356 la plus rapide jamais produite. Décrite dans les brochures de Porsche comme « un cheval de course dompté d’une main de maître », la Carrera 2 était capable d’atteindre 201 km/h. Comme elle n’était équipée que de freins à tambour, elle était naturellement réservée aux conducteurs les plus sérieux. La légende britannique du sport automobile John Surtees, le seul coureur à avoir remporté des championnats du monde sur 2 roues comme sur 4 roues, conduisit sa Carrera 2ème édition 1963 couleur ivoire pendant près de 20 ans.

Vous aimerez aussi...