Lancia Gamma Coupé

Bien qu’elle soit peu connue et n’ait pas remporté le succès escompté, la luxueuse 2 portes de Lancia était l’une des voitures les plus élégantes des années 1970. Il faut dire c’est Pininfarina, à l’origine de nombreux chefs-d’oeuvre du monde automobile, qui en avait dessiné les lignes subtiles. Ces dernières rappelaient une version plus effilée de la Gamma Berlina de 1976. Fiat avait désormais pris le contrôle de Lancia, qui allait constituer la plus prestigieuse des marques du groupe. La Gamma, produit phare de l’empire Fiat, se devait d’être distinguée et dotée d’un intérieur bien aménagé.

Les formes de la carrosserie confondaient cependant un peu les consommateurs. Cette voiture qualifiée de coupé était en effet pourvue d’un long coffre sous la lunette arrière tandis que la soi-disant berline arborait un hayon incliné. Indubitablement, le coupé était le plus joli des deux bien que la berline se soit deux fois mieux vendue. Les deux versions étaient pourvues de roues motrices avant. Avec son moteur de 2500 cm3, le coupé atteignait la vitesse d’une voiture de grand tourisme plutôt que celle d’une voiture de sport, et sa suspension indépendante favorisait plus le confort qu’une conduite précise. Le moteur en alliage léger était un grand 4 cylindres à plat, configuration inhabituelle qui permettait un capot plus bas. Le nombre de chevaux développé était assez réduit mais accompagné d’un couple impressionnant.

Malheureusement, le coupé souffrait d’une consommation élevée et ne pouvait rivaliser avec ses concurrents allemands en l’absence de versions à 6 cylindres. Comme toutes les Lancia de cette époque, il était aussi sujet à la rouille. Sa réputation a souffert dès le début de problèmes de courroie de distribution. Le Gamma Coupé a survécu sept ans mais moins de 7000 modèles ont été vendus au cours de cette période.

La Lancia Gamma Coupé fait partie de notre sélection des plus belles voitures.

Vous aimerez aussi...